Faire face au doute – la solution des nouveaux rentiers


Faire face au doute c’est dans la nature humaine.

On n’est jamais sûr de rien et on ne le sera jamais.

On doute tous les jours sur plein de choses :

Est-ce que je prends ce déo ou celui-ci ?

Ce légume est vraiment bio ?

Mon patron va me faire chier aujourd’hui ?

Est-ce que le métro va passer ? – pour les Parisiens 🙂

Est-ce que cet investissement immobilier est bien ?

Est-ce que la bourse va monter ? va baisser ?

Est-ce que je fais bien d’écrire ce mail ? – ça c’est pour moi

Bref, on doute, on doute, on doute.

C’est une bonne chose de faire face au doute

Première chose, c’est une bonne chose de douter, ça veut dire qu’on réfléchit un minimum avant d’agir.

Certaines personnes sont plus impulsives que d’autres.

Par exemple de formation ingénieur j’étais très très très loin d’être impulsif. Et j’en suis toujours très loin.

Par contre la différence avec il y a 5-6 ans : je sais faire des choix importants plus rapidement.

Souvent, je ne sais pas si ces choix sont bons ou pas, mais je les faits.

J’essaie d’imaginer le pire qui pourrait m’arriver si je prends cette décision.

Cela me permet de passer à l’action beaucoup plus vite dans mon quotidien.

C’est comme ça que j’avance dans la vie.

Tes choix de vie

On a tous fait nos choix de vie, qu’ils soient bons ou mauvais, il faut les prendre.

Personne ne t’oblige à bosser dans telle société, à rester dans telle ville, à subir les réflexions de ton patron, à être dans les bouchons tous les jours.

C’est un choix que tu as fait qui t’amène là.

Tu as choisi d’acheter cette maison et te taper les bouchons, tu as postulé dans cette boîte, tu as choisi ta ville.

En France, on a cette facilité à se dédouaner sur les autres, sur l’Etat mais en fait tu es responsable de tes propres choix.

Mon dernier choix difficile

L’année dernière j’ai fait un choix très difficile : quitter mon travail.

J’aurais pu encore travailler et gagner 2 fois plus que ce que je gagne aujourd’hui.

Rien que pour aller voir mon patron et négocier ma rupture conventionnelle j’ai mis 6 mois + 6 mois avant de partir.

Tu sais quoi ? Je ne regrette rien, je gagne moins d’argent mais je suis plus heureux.

J’ai quitté Paris qui ne me convenait plus.

Je suis dans un appartement plus grand et beaucoup plus calme avec un petit jardin et je ne paye pas de loyers car c’est dans mon immeuble.

Cet appartement serait loué au moins 1200 euros à Paris…

Je vis plus simplement et je dépense moins d’argent dans cette folie parisienne (restaurant, sortie, etc).

Le seul truc qui me manque : mes ami(e)s resté(e)s à Paris mais bon c’est pas loin donc ça va.

Donc ne doute pas que tu puisses créer ta société, devenir rentier, indépendant financièrement, investir dans cet appartement, investir en bourse.

C’est possible, je connais plein de gens qui y sont arrivés et qui, comme moi, ne sont pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche.

C’est juste un choix que tu dois prendre, un choix pour faite face au doute…

A demain

Pour t’inscrire au club privé des nouveaux rentiers et ne rater aucun conseil, clique sur ce lien : https://frenchpotential.systeme.io/les-nouveaux-rentiers

comment faire face au doute

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge