Nouvel arbitrage à 8% de rendement annuel


Et non ! On ne va pas parler du dernier match de football désolé. Aujourd’hui je voulais vous parler d’un nouvel arbitrage que je viens d’effectuer au sein de mon portefeuille boursier qui me permet d’obtenir un rendement de 8% annuel. Un exemple accessible qui vous montre comment faire mieux qu’un livret A en investissant facilement en bourse !

arbitrage

Mais déjà un arbitrage qu’est-ce-que c’est ?

Un arbitrage, c’est quoi ?

Vous trouverez tout un tas de définition compliquée sur internet mais je vais vous faire une définition qui correspond à mon point de vue : réaliser un arbitrage ou arbitrer une position (action) en bourse, c’est tout simplement vendre cette position pour en acheter une autre. Cet arbitrage peut être du à un objectif qui a été atteint ou, dans mon cas, choisir une position qui correspond plus à une stratégie donnée.

Ma stratégie géographique était la suivante : 40% en Amérique du Nord, 40% en Europe, 10% dans le monde et 10% dans les pays émergents.

Comme je n’ai aucune idée de ce qu’il se passe dans les pays émergent, j’avais décidé de suivre l’indice MSCI Emerging Markets via le tracker Amundi ETF Emerging Markets (pour savoir ce qu’est un tracker, je vous invite à lire mon article : Comment commencer en bourse avec 1000 €). J’ai choisi cet indice car je me disais : « c’est cool, les marchés émergents sont en pleine croissance, en plus ils le disent à la radio » ==> FAUX. J’ai acheté ce tracker début 2014 et je viens de le revendre avec un bénéfice de 6% (en deux ans). Par comparaison le tracker S&P 500 qui suit 500 grandes entreprises américaines a pris …. plus de 80% !

J’ai donc décidé de réaliser un arbitrage de ma position sur ce tracker et de ne plus suivre les marchés émergents en me disant que de toute façon les grandes entreprises américaines, européennes et même françaises sont présents dans ces pays. J’ai alors cherché une action me permettant d’avoir un rendement annuel supérieur à 7% (moyenne de la bourse sur plusieurs années).

BHP BILLITON : un arbitrage à plus de 8% annuel

Je suis alors tombé sur BHP Billiton. Cette société est un producteur de fer, de diamants, d’uranium, de charbon, de pétrole et de bauxite. Elle est l’une des plus grandes entreprises minières du monde avec 67 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2014 et un résultat net de 15 milliard de dollars. Au-delà de ces chiffres vertigineux, cette action côte en bourse en Angleterre (donc éligible au PEA) et présente actuellement un rendement annuel supérieur à 8%. 

Comment calcule-t-on ce rendement annuel : Montant des dividendes versés dans l’année divisé par le prix d’achat de l’action au moment du calcul. Je vous précise bien « au moment du calcul » car si l’action remonte, la rentabilité diminue (et oui un peu de maths désolé !). Bref, au moment de mon achat, j’ai pu l’acheter avec un rendement annuel de 8,4%. C’est à dire que l’entreprise va me reverser 8,4% de mon investissement tous les ans sous forme de dividende. Ce qui est beaucoup plus intéressent que le tracker qui suivait les marchés émergents.

Vous allez me dire, comment es-tu sur que les dividendes seront versés dans les années à venir ? Je vais vous répondre que je ne n’en sais rien du tout, je n’ai pas de boule de cristal. Ce qui me conforte, c’est que la société en verse depuis 1984 avec une croissance régulière du montant. De plus elle correspond tout à fait à ma stratégie et cote sur ses plus bas depuis 10 ans :

arbitrage cours BHP Billiton

Source : morningstar.fr

 

C’est donc une réelle opportunité en cette fin d’année 2015 (cela n’engage que moi). Si vous avez un portefeuille en bourse, je vous invite à réfléchir à votre stratégie actuelle et voir si un arbitrage est nécessaire ? N’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires et n’oubliez pas de partager cet article sur les réseaux sociaux !

 

PS : Je n’ai aucune affinité particulière avec cette société et je ne fais que vous partager mes avancées en bourse, afin de me protéger je vous mets une petite phrase juridique 🙂 :

En lisant cet article, vous reconnaissez que son auteur ne peut être tenu pour responsable des préjudices directs, indirects ou consécutifs découlant de l’utilisation des informations et matériels contenus dans celle-ci ou d’autres matériels auxquels vous pourriez avoir accès par le biais de liaisons hypertextes à partir de celle-ci.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge